Le maintien à domicile d’une personne dépendante

En France, on compte 15 millions de personnes âgées de 60 ans et plus dont 1,3 millions de personnes en situation de dépendance. Un nombre qui augmentera encore dans les années à venir en raison du vieillissement de la population. Investies sur ce sujet, les mutuelles proposent des contrats prévoyance qui mutualisent les risques et permettent de limiter l’impact d’une invalidité partielle ou totale. Elles mènent régulièrement des actions de sensibilisation à destination des adhérents et du grand public pour aider à bien vieillir.

Une personne est dite dépendante dès lors qu’elle ne peut plus réaliser seule les tâches du quotidien : se laver, s’habiller, se nourrir ou encore se déplacer… En fonction du degré de dépendance, le maintien à domicile de la personne nécessite des adaptations plus ou moins importantes mais très souvent onéreuses.

Vieillir chez soi, un coût élevé

Selon un sondage, 90% des Français souhaitent vieillir à la maison. Entre l’aménagement du domicile, l’achat de mobilier adapté et les services d’auxiliaires de vie, le coût mensuel est estimé à près de 2200 euros. Une somme colossale pour de nombreux Français qui se voient contraints de demander l’aide des proches ou recourir au système D.

Des ateliers pour s’informer sur la dépendance

Pour sensibiliser les adhérents et le grand public sur les questions de dépendance, les mutuelles du Groupe organisent régulièrement des ateliers sur cette thématique. Le maintien de l’autonomie, l’aménagement du domicile, les troubles sensoriels ou encore l’usage des médicaments sont autant de sujets abordés lors de ces rencontres.

La mutuelle SMH propose aussi à ses adhérents des « Santé goûter quiz seniors ». Des moments conviviaux qui permettent aux participants de tester leurs connaissances en matière de droits et d’accès aux soins, de dispositifs de prise en charge et d’accompagnement.

Les aides de l’état 

 Les personnes dépendantes peuvent bénéficier d’aides financières de l’État pour faire face aux frais liés à leur perte d’autonomie.  Il existe notamment l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) versée sans condition de ressources qui permet de payer en totalité ou en partie les dépenses nécessaires pour le maintien à domicile. Généralement, cette aide permet de régler un peu plus de la moitié de la facture totale. D’autres financements existent sous certaines conditions : aides à domicile, aide d’aménagement du logement, aides fiscales…L’ensemble de ces allocations ainsi que les conditions pour en bénéficier sont répertoriés sur le site Pour-les-personnes-agee.gouv.fr.

2019-08-28T15:13:39+00:0011 juillet 2019|