Le réseau des Ambassadeurs, clé de voûte du projet ESS/RSE

C’est un défi que nous sommes en train de relever : mettre en œuvre une politique RSE coordonnée dans un Groupe composé de mutuelles singulières. Nous partageons tous les mêmes valeurs, celles de l’ESS et plus particulièrement celles de la Mutualité. Nos actions sont guidées par un objectif commun, l’accès aux soins pour tous et la défense d’une Sécurité Sociale de haut niveau. Pourtant, au sein des territoires, nos organisations, nos actions, nos projets diffèrent. Ce qui est en place au sein d’une Mutuelle n’est pas forcément transposable en l’état à toutes les autres. Le défi est là, mettre en commun. Les initiatives et les projets sont nombreux, les envies et les idées foisonnent. Afin de faire évoluer les organisations, il faut avant tout mobiliser les salariés, c’est ici tout le rôle de nos ambassadeurs.

Notre défi : harmoniser sans uniformiser

Pour le projet RSE, comme pour d’autres projets collectifs en cours, nous nous efforçons de travailler à une harmonisation de nos pratiques qui ne gommerait pas nos particularités. Nos différences, nos nuances, sont aussi notre richesse. Ces particularités nous permettent aussi d’innover, de tester des choses différentes, de travailler à toutes les échelles. Les enjeux de l’égalité femmes-hommes, de qualité de vie au travail, par exemple, ne sont pas tout à fait identiques.

Mais pour répondre à nos obligations légales, pour travailler ensemble, pour nous fixer des objectifs, nous avons besoin de construire des procédures, des modes d’actions et des outils communs. Nous ne ferons pas tous les choses de la même façon, mais nous avons intérêt à travailler sur les mêmes sujets.

Un terrain très fertile en initiatives

Le travail ne manque pas. Chaque Mutuelle œuvre au développement de pratiques toujours plus responsables. Chacune met en place des actions en faveur de son personnel, de ses adhérents, de ses partenaires locaux ou nationaux. De nombreuses initiatives sont menées tout au long de l’année en matière de prévention santé, de protection de l’environnement, d’accès au sport, de bien-être. Nos élus agissent également, localement ou à l’échelle fédérale, en portant nos voix au plus haut niveau. Ils sont parties prenantes  des discussions ou des négociations sur le système de santé, la protection sociale, le statut des soignants, ou encore sur la défense de notre modèle solidaire.

Le rôle de l’Ambassadeur

Au sein des équipes du Groupe Solimut, comme au sein des équipes de chaque mutuelle, nous avons trouvé des salariés engagés. Pour prendre en compte l’ensemble des pratiques et des particularités, pour fonctionner de manière la plus inclusive possible, nous avons naturellement fait le choix d’intégrer au projet un représentant de chaque mutuelle. Ils sont devenus nos ambassadeurs ESS/RSE. Le projet ESS/RSE ne démarre pas d’une page blanche. Le rôle premier de nos Ambassadeurs est de partager les actions ou réflexions menées au sein de leurs Mutuelles. Collectivement, nous nous  appuyons sur leurs expériences pour déployer ces projets à l’ensemble de notre collectif. Ce groupe projet est un laboratoire, avec des retours d’expériences locales qui  nous permettent d’avancer en synergie.

Les ambassadeurs ont aussi pour rôle de porter et de faire vivre le projet au sein de leurs mutuelles et dans le cadre des groupes de travail auxquels ils participent. Ils jouent un rôle de relais en tenant leurs partenaires informés des avancées du projet et des discussions en cours. Cette part de leur mission est indispensable pour aider à une bonne sensibilisation de l’ensemble des collaborateurs des Mutuelles du Groupe. C’est grâce à eux que nous pouvons tous nous approprier ces sujets. Cela permet également, en partageant les réactions et les ressentis remontés en interne, d’adapter le pilotage du projet aux attentes du plus grand nombre. C’est d’ailleurs aussi l’un des rôles de la newsletter ESS/RSE envoyée aux salariés.

Au-delà de ces responsabilités, les Ambassadeurs ont un rôle de pilotage important. Ils sont à la manœuvre pour définir les actions à mener, rédiger les guides et outils, faire émerger de nouveaux sujets ou de nouvelles pratiques à explorer. Ils sont un des rouages indispensables pour  mener le plan d’actions défini par les Délégués lors de l’AG. Le projet ayant un caractère hautement collaboratif, c’est bien l’engagement fort de chacun des participants qui permet sa réussite pleine et entière.

2020-07-06T14:03:11+00:0006 juillet 2020|