Travailler en mutualité pour donner du sens à sa vie professionnelle

L’Association nationale des employeurs de la mutualité (ANEM) a publié fin juin la première enquête d’opinion sur les salariés de moins de 35 ans exerçant dans les mutuelles et unions mutualistes relevant du Code de la Mutualité. Les réponses à ce sondage mettent en évidence l’adéquation entre les aspirations professionnelles des jeunes générations et l’environnement de travail offert par le secteur mutualiste.

83 % des salariés interrogés se déclarent satisfaits de leur situation professionnelle actuelle. Ce score, supérieur de 7 points à la moyenne des salariés de la même classe d’âge, s’explique par les conditions de travail proposées et surtout le sentiment d’utilité éprouvé dans la mutualité.

Des missions utiles dans les mutuelles

Aujourd’hui, les jeunes salariés ont des attentes plus fortes en termes de réalisation personnelle au travail : les missions doivent avoir du sens, être épanouissantes et en phase avec leur philosophie de vie. Les mutuelles incarnent des valeurs qui leur parlent. La solidarité, la proximité, l’engagement et la démocratie répondent à ce besoin d’utilité sociale. 70 % des interrogés confirment que ces notions ont pesé dans leur choix de poser leur candidature.

Les structures mutualistes offrent par ailleurs à leurs salariés la possibilité d’agir et de s’engager sur des sujets tels que l’accès aux soins pour tous. 88 % des sondés se sentent ainsi utiles aux adhérents, patients et usagers et 87 % sont fiers de travailler dans la mutualité.

Les mutuelles du Groupe Solimut sont toutes engagées et agissent pour un système de santé plus solidaire. Elles proposent ainsi des offres de soins à des prix justes et accompagnent leurs adhérents au quotidien en les soutenant dans les moments difficiles. Toutes ont mis en place une politique de prévention visant à informer et à sensibiliser leurs adhérents et plus largement le grand public sur des sujets de santé et de prévoyance. La SMH, par exemple, a organisé plus de 170 événements de ce genre au cours de l’année 2018.

 

Ancrées dans leur territoire, les mutuelles ont fait le choix de travailler avec des fournisseurs locaux. La Mutuelle de France Alpes du Sud réalise près de 80 % de ses achats en local. Le Groupe Solimut met également en œuvre une politique d’achats responsables et de proximité.

Un environnement de travail de qualité

Les études le prouvent, les jeunes salariés accordent une importance toute particulière à l’ambiance de travail ainsi qu’à l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle.

89 % des répondants à l’enquête déclarent être satisfaits de l’ambiance de travail et 92 %, de l’équilibre entre vie professionnelle et personnelle. Des scores toujours bien au-dessus de la moyenne des salariés.

Soucieux du bien-être au travail de ses salariés, le Groupe Solimut a mis en place, en 2017, un accord collectif visant à créer un modèle social innovant, performant et proche des réalités de terrain et des objectifs des salariés. L’organisation du travail, la vie de famille ou les aides concernant les loisirs sont autant de thématiques abordées dans ce document. L’équilibre vie professionnelle et vie privée est un volet important sur lequel le Groupe a inclus des aides particulières : l’allongement d’un ou deux jours du congé enfant malade prévu par la convention collective de la mutualité, la réduction du temps de travail à partir du 3e mois de grossesse, l’aide financière à la garde des enfants jusqu’au 4e anniversaire, la possibilité de réserver une place en crèche d’entreprise… Il a également mis en place une aide financière dédiée à la mobilité professionnelle. L’ensemble de ces mesures visent avant tout à simplifier le quotidien des salariés et à leurs offrir les meilleures conditions de travail possible.

Découvrez l’étude de l’ANEM

Les valeurs de la mutualité vous parlent ? Rendez-vous sur la page Carrières du Groupe Solimut pour découvrir toutes nos offres d’emploi.

2019-08-28T15:14:03+00:0028 août 2019|